Le décret de relance: revenu de situation d'urgence (Rem)

Le revenu de situation d'urgence(Rem) est un soutien au revenu pour les ménages à la suite de l'urgence COVID-19. Le Rem se compose de deux montants de 400 à 800 euros chacun. Les exigences pour y avoir accès sont: la résidence en Italie, des revenus et des actifs inférieurs à certaines norms établies et un ISEE inférieur à 15 000 euros. Le Rem n'est pas compatible avec les autres allocations accordées par le gouvernement à la suite de l'urgence COVID-19. En outre, il n'est pas compatible avec la présence dans la famille de membres qui sont: titulaires d'une pension directe ou indirecte (à l'exception de l'allocation d'invalidité ordinaire); titulaires d'une relation de travail dont le salaire brut est supérieur à un certain seuil; titulaires du revenu de citoyenneté.

Les demandes de rem doivent être soumises d'ici juin 2020.

Pour plus d'informations, visitez le site Internet de l'INPS, contactez une structure de parrainage ou bien appelez le numéro vert ARCI.

 

Le décret de relance: de nouvelles allocations pour les travailleurs 

Le décret de relance a renouvelé et inclu l'indemnisation des travailleurs suite à l'urgence COVID-19:

  • Les indépendants, co.co.co, travailleurs indépendants inscrits dans la direction spéciale AGO et les travailleurs saisonniers du tourisme qui ont reçu l'allocation de 600 euros pour le mois de mars recevront également une allocation de 600 euros pour le mois d'avril.
  • Les travailleurs du secteur agricole qui ont perçu l'allocation de 600 euros pour le mois de mars recevront une allocation de 500 euros pour le mois d'avril 2020.
  • Les indépendants qui ont subi une réduction d'au moins 33% des revenus du deuxième bimestre 2020 par rapport à ceux du deuxième bimestre 2019 recevront une allocation de 1000 euros pour le mois de mai. Les travailleurs co.co.co. inscrits dans la Gestion séparée avec des exigences spécifiques recevront aussi une allocation de 1000 euros pour le mois de mai.
  • Les salariés saisonniers du secteur du tourisme qui ont involontairement mis fin à leur relation de travail entre le 1er janvier 2019 et le 17 mars 2020 recevront une allocation pour le mois de mai 2020 égale à 1000 euros.
  • Différentes catégories de salariés et de travailleurs indépendants qui à la suite de l'urgence épidémiologique de COVID 19 ont cessé, réduit ou suspendu leur activité ou leur relation de travail, recevront une allocation pour les mois d'avril et mai de 600 euros (parmi tels que: les employés saisonniers appartenant à des secteurs autres que le tourisme et les travailleurs intermittents).
  • Les employés de maison recevront une allocation, pour les mois d'avril et mai égale à 500 euros par mois, s'ils ont un ou plusieurs contrats de travail pour une durée totale d'au moins 10 heures par semaine et s'ils ne vivent pas avec leur employeur.

A noter: les individus n'ayant pas encore demandé l'allocation de 600 euros pour le mois de mars doivent le faire dans les 15 jours suivant la publication du décret: si vous ne l'avez pas encore fait, contactez donc une agence, une structure de parrainnage ou visitez le site de l'INPS.

Toutes les allocations ne contribuent pas à la formation de revenus. Pour plus d'informations sur les exigences et exclusions et sur la manière d'accéder aux allocations, il est conseillé d'appeler le numéro vert ARCI, de consulter le site Internet de l'INPS ou de contacter une structure de parrainnage.

Les informations contenues dans cette fiche ne peuvent prendre en compte les situations personnelles de chacun ou les éclaircissements pouvant provenir de circulaires explicatives à l’avenir. Il est donc toujours nécessaire de contacter un consultant ou le numéro vert arci 800 90 55 70.

Vous aimerez aussi...

Français
Italiano English (UK) አማርኛ العربية বাংলা 简体中文 Español ਪੰਜਾਬੀ Русский Af Soomaali Shqip ትግርኛ اردو Wolof Français